Gilmore Junio
et
Mark Wild

Patinage de vitesse – Longue piste

les grands entraîneurs
font des
rêves une réalité

Pour Gilmore Junio, représenter Équipe Canada a toujours signifié beaucoup plus que simplement gagner une médaille – il s'agit d'incarner ce qu'être Canadien signifie réellement. Cela a pris tout son sens en 2014, lorsqu'il a laissé sa place à Sotchi à son coéquipier Denny Morrison lors de l'épreuve du 1 000 m (qui a finalement remporté une médaille d'argent).

Ancien joueur de hockey, Gilmore a commencé à exploiter ses solides habiletés sur la glace dans le monde du patinage de vitesse à l'été 2003. Tandis que Gil cherche à laisser sa marque dans le monde du patinage de vitesse, il attribue son succès à son entraîneur Mark Wild qui l'a aidé à faire de son rêve de participer aux Jeux olympiques une réalité; non pas une fois, ni deux, mais bien trois fois.

« Voir Gil faire des choses que de nombreux autres athlètes ne pouvaient pas faire a été un véritable indicateur du potentiel réel qu'il avait. »

Suivez le parcours de Gilmore

InstagramTwitterFacebookTikTok