Bannière de page
Perlage autochtone

Artiste de logo perlé – Chenoa Plain

Chenoa Plain, membre de la Première Nation Aamjiwnaang située à Sarnia, en Ontario et descendante des peuples Ojibwé et Navajo, a appris à perler auprès de sa mère. « J'ai commencé sur un métier à tisser quand j'avais environ 10 ans. Depuis, j'ai développé ma propre créativité. J'adore les perles – de toutes les couleurs, formes, nuances, coupes et de tous les styles. J'adore participer à divers projets : médaillons, cordons, boucles d'oreilles et travaux de couture perlés. Je suis extrêmement fière de ma récente conception 3D – un danseur de pow-wow perlé avec des franges perlées. »

Pour Chenoa, le processus de conception peut être long. « Généralement, je commence par faire un dessin. Parfois, l'inspiration me vient dans un rêve. Ou, si je travaille en collaboration avec quelqu'un, nous discutons de notre vision. On retrouve des motifs uniques dans le travail de perlage de différentes familles et tribus. Par exemple, les motifs floraux peuvent varier d'une tribu à l'autre – certains contiennent plus de formes géométriques tandis que d'autres sont plus arrondis et fins. Ensuite, une fois que j'ai défini le motif, je peux choisir les couleurs et le type de perle qui iront le mieux ensemble. »

Pour créer son logo Petro-Canada, Chenoa a pris beaucoup de temps pour concevoir le motif final. « J'ai prié pour m’aider à choisir les éléments sur lesquels je devais mettre l'accent dans cette œuvre. Je voulais inclure des éléments qui représentent tous les enjeux auxquels nous (les peuples autochtones) sommes confrontés. L'écriture manuscrite et les cercles d'esprit à droite de la feuille d'érable représentent tous les gens assassinés, disparus ainsi que ceux qui ne sont pas revenus des pensionnats. »

Chenoa a aussi ajouté des éléments de son propre héritage. « Les motifs floraux des peuples Ojibwé avec des racines à gauche de la feuille d'érable représentent le peuple Anishinaabe ainsi que notre croissance quotidienne. On aperçoit une partie du logo de ma Première Nation dans la feuille d'érable – l'ouverture d'un tipi – représentant la relation entre les Premières Nations et des entreprises comme Petro-Canada sur le chemin de la vérité et de la réconciliation avec notre peuple. » 

Chenoa poursuit : « Enfin, la bordure du cercle au-dessus de la feuille d'érable représente le soleil et la lune, un hommage à l'importance de la création. » Elle prend une pause. « Je ne veux pas oublier tout ce qui se passe dans le monde aujourd'hui. Mais, dans l'ensemble, je pense que c'est une œuvre d'espoir. »

Chenoa était heureuse de participer à notre projet de logo perlé. « C'est important que les Premières Nations soient représentées dans la société d'aujourd'hui. Je considère qu'il s'agit d'espaces d'autochtonisation. » Pour Chenoa, le projet peut contribuer à la réconciliation, mais il faut faire attention à ne pas adopter une approche qui se veut universelle. « La réconciliation signifie que nous devons tous continuer à travailler ensemble en adoptant une attitude positive. Bien qu'il soit important de reconnaître notre histoire commune, il est tout aussi important de comprendre que chaque Autochtone est touché de façon différente. Je sais que le changement prend du temps – c'est une démarche. Chaque étape est importante, si elle pointe dans la bonne direction. »