Peintures murales autochtone

Créer un espace pour la vérité et la réconciliation grâce à l’art – voici Jessey Pacho

Cette histoire a été publiée à l'origine sur le blogue Parlons carburant de Petro-Canada.

En septembre dernier, à l'occasion de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, nous vous avons présenté Keegan Starlight, auteur de la première des six murales commandées par Petro-Canada à des artistes autochtones à l'échelle du Canada. Nous sommes heureux de constater que la seconde murale de cette série, intitulée « Our Children » est maintenant terminée - à notre établissement du 117, Jarvis Street à Toronto. La murale est l'œuvre de Jessey Pacho, alias Phade – un artiste noir de Toronto (anglais seulement), et d'un artiste autochtone qui a choisi de demeurer anonyme par respect pour sa famille. Jessey nous parle de leur approche artistique et leur vision de l'œuvre « Our Children ».

Parlons carburant : Pourquoi l'art est-il une forme importante de narration?

Jessey Pacho : L'art contribue à préserver les histoires. Des histoires qui, en grande partie, ont été ignorées ou dissimulées par la société canadienne. Pour ce projet, j'ai fait équipe avec un artiste autochtone et c'est important de faire vivre cette murale dans un lieu public et bien en vue comme celui-ci, car elle dit au monde entier que ces gens, qui ont pratiquement été éliminés de ce pays, sont encore là et que leur présence est bien vivante et enrichissante. L’art peut faire avancer la conversation. C'est un outil très puissant pour raconter des histoires.

PC : Jessey, où trouvez-vous votre inspiration pour votre art?

JP : J'ai tout d'abord exercé une forme d'art très nichée qui est associée à de nombreuses connotations négatives. Aujourd'hui, je peux créer dans des espaces publics et mon art est mieux accepté par l'ensemble de la société malgré une forme qui est encore parfois jugée illégale; cela m'inspire vraiment.

De plus, en tant que représentants de la communauté noire et de la communauté autochtone, nous nous servons de notre art pour nous exprimer sur des sujets qui nous tiennent à cœur. C'est la possibilité de créer dans un lieu public qui nous a inspirés. Sur le plan purement artistique, j'aime jouer avec les couleurs et créer des images qui susciteront des questions comme « Comment l'artiste en est-il arrivé à créer cette œuvre?! » chez les gens qui les observent.

PC : Quelle histoire dépeignez-vous dans la murale?

JP : Pour ce projet, j'ai fait équipe avec un artiste autochtone qui appartient à la deuxième génération des survivants des pensionnats – des membres de sa famille ont été directement touchés par le système des pensionnats autochtones. Cette murale parle précisément de la situation que nous vivons actuellement en tant que pays par rapport aux pensionnats autochtones et aux découvertes des enfants autochtones qui ont fréquenté ces institutions.

Sur plan de l'image, on voit le soleil qui se lève sur une masse terrestre – qui pourrait se trouver n'importe où, mais qui représente l'un des nombreux territoires non cédés au Canada. Nous avons choisi cette image pour que les gens y voient quelque chose de brillant et de coloré, mais qu'ils captent aussi un niveau plus profond.

Certains personnages apparaissant sur la murale ainsi que la robe qu’ils portent sont inspirés de la culture haudenosaunee. De plus, un des personnages est un Afro-Autochtone; les Afro-Autochtones sont présents partout dans le monde depuis fort longtemps, mais ils sont largement méconnus et ne font pas partie de la conversation. En mettant de l'avant un Afro-Autochtone sur ce mur, nous rendons hommage à cette communauté et reconnaissons sa présence dans ce pays.

On peut aussi lire les mots « Our Children » en cayuga au centre de la murale. Il ne reste que 60 locuteurs de la langue cayuga dans le monde et cette situation est directement attribuable à la mise en place du système de pensionnats autochtones. Il est important pour nous de présenter des aspects authentiques de la culture autochtone sur ce mur, car on en voit peu dans la sphère publique. Il s'agit d'aspects importants de l'histoire de ce pays qui doivent être mis de l'avant.

PC : Pour vous, que signifie la réconciliation?

JP : La réconciliation, c'est prendre des mesures pour faire mieux pour notre population autochtone. Chaque Canadien qui tire des avantages de ce territoire a une responsabilité envers les membres de la population autochtone. Ils sont les premiers habitants de ce pays qui est le nôtre. En tant que nation, il est important de reconnaître les expériences des peuples autochtones et de s'assurer que nous faisons tout ce que nous pouvons pour limiter le tort causé aux peuples autochtones attribuable à notre mode de vie canadien. Pour créer des espaces où les Autochtones se sentent accueillis et en sécurité.

PC : En tant qu'entreprise, Suncor (fière société mère de Petro-Canada) est sur un parcours vers la réconciliation.De quelle façon l'art contribue-t-il à la guérison et à la réconciliation ? Qu'est-ce que les entreprises comme Petro-Canada peuvent-elles faire d'autre pour favoriser la guérison et la réconciliation au Canada?

JP : L'art préserve ces histoires et maintient à l'avant-plan des conversations les expériences de ceux qui ont été touchés par ces atrocités. L'art crée aussi des occasions. Petro-Canada a donné l'occasion à un artiste noir et à un artiste autochtone de partager leurs histoires dans un espace public bien en vue.

En faisant équipe de cette façon avec Petro-Canada, nous démontrons aux autres membres de l'industrie qu'il existe une façon appropriée de travailler avec les communautés autochtones. Les entreprises comme Petro-Canada peuvent agir pour favoriser la guérison et la réconciliation en sachant où vont leurs investissements et en s'assurant qu'ils ne sont pas dirigés vers des projets qui nuisent aux Autochtones qui vivent sur des territoires non cédés.

Vous pouvez en découvrir davantage sur le processus créatif de Jessey dans la vidéo suivante (anglais seulement).

Un énorme merci à Jessey et à son collaborateur autochtone pour la création de cette murale et le partage de leur vision de la réconciliation; pour voir d'autres œuvres, consultez la page Instagram de Jessey!

Au cours des prochains mois, nous présenterons nos autres muralistes et révélerons leurs créations. Restez à l'affût de notre page Instagram pour obtenir un aperçu de leur travail.

~Kate T.